You are currently viewing Le ver marin de Roscoff

Le ver marin de Roscoff

Conférence « L’animalgue: le ver marin de Roscoff » le mercredi 7 août 2019 à la CCAS de Trébeurden, rue de Trozoul par Xavier BAILLY.

Résumé

Certains animaux marins ont développé un partenariat fonctionnel à long terme avec des micro-algues qui siègent dans leurs tissus – on parle de photosymbiose.

L’exemple le plus emblématiques dans les océans sont les coraux … mais ils ne sont pas les seuls.

Il y a sur certaines plages sableuses du littoral atlantique, en Bretagne également, un petit ver plat, de couleur verte, qui vit également avec des micro-algues sous son épiderme.

La biologie et la physiologie du ver plat vert Symsagittifera roscoffensis que l’on appelle le ver de Roscoff montrent comment une population d’environ 100.000 algues unicellulaires vertes est photosynthétiquement active sous l’épiderme de cet animal.

L’animal juvénile non-photosymbiotique doit ingérer (et non digérer) les micro-algues présentes dans le milieu environnant ou mourir si aucune ingestion n’a eu lieu.
Une fois ingérées, les algues se divisent, confèrent la couleur verte à l’animal et lui fournissent de l’énergie – grâce à la photosynthèse – libérant dans les tissus divers éléments nutritifs, l’unique source de nourriture pour l’animal.

Le contrôle du cycle de vie en captivité de ce ver plat (y compris la culture du partenaire photosynthétique libre) – permet d’avoir accès à tous les stades de développement afin d’explorer cette relation entre l’animal et son « tissu photosynthétique », les microalgues.

Dans le milieu naturel, les animaux sont exposés, plusieurs heures par jour, aux rayons du soleil et sont adaptés pour surmonter l’excès de soleil (y compris les UV) et la forte concentration en oxygène (par photosynthèse) dans leurs tissus. En plus de faire face à ces conditions physiologiques potentiellement néfastes (stress oxydatif), S. roscoffensis présente également de fortes capacités de régénération tissulaire.

La biologie et l’écologie de ce ver photosymbiotique sera présentée dans sa globalité, de la photosymbiose à ses capacités régénératives.

Conférencier

Xavier BAILLY est ingénieur de recherche à la station biologique de Roscoff, spécialiste en exploration fonctionnelle chez les organismes modèles marins.

Xavier BAILLY

Eléments de communication

Sur mobile et sur tablette,
si d’un simple clic sur un lien vous ne parvenez pas à ouvrir l’image, effectuez et maintenez une pression sur ce lien jusqu’à l’ouverture d’une boîte de commande (popup).

Cliquer alors sur  « Prévisualiser la page« 

Affiche: Cliquez ici

La vidéo

Le ver marin de Roscoff

L’animalgue